Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Naviguer sans polluer ? Voilà le challenge relevé par Chloé Zaeid depuis janvier 2020. Détournant un slogan bien connu de Netflix, la marin de formation affirme que le « Blue is the new green » : la production et le fonctionnement actuel des bateaux viennent anéantir l’écosystème de nos eaux et l’environnement dans sa globalité. Hynova Yachts vient révolutionner la navigation.

 

UNE CREATION PLEINE DE PASSION

Chloé est skipper depuis aujourd’hui dix ans et elle gère une société familiale depuis huit ans, entreprise qui réalise du transport de personne à la journée dans les calanques de Marseille.

Entourée de la nature, elle sait qu’elle a la chance de travailler dans un écosystème magnifique mais elle reconnaît aussi que son activité contribue à la pollution dans le parc national. 

La naissance d’Hynova Yachts ne sort pas de nulle part : Chloé a cherché à combiner son métier – sa véritable passion – et ses convictions – la protection du monde maritime -.

Que ce soit dans la vie de tous les jours ou au bureau, l’ensemble de l’équipe surveille son empreinte écologique : avec par exemple l’achat de matériel informatique d’occasion pour limiter l’empreinte carbone, en n’utilisant pas de goodies en plastique ni de vaisselle jetable en plastique lors des évènements. 

 

LE PREMIER TENDER A HYDROGENE ET RESPECTUEUX 

 

Des déplacements plus responsables, c’est possible avec la création de Chloé. Hynova Yachts conçoit et commercialise des annexes de yacht de 12,65 m de long à propulsion électro-hydrogène. Cette innovation ne rejette donc aucun CO2, pas de gaz NOx, ne fait pas de bruit, et ne rejette que de leau. Lhydrogène, contenu à bord, est combiné à loxygène présent dans latmosphère, ces deux atomes seront ensuite transformés par la pile à combustible en électricité envoyée dans les batteries qui, elles-mêmes, alimentent deux moteurs électriques.

Pourquoi avoir choisi l’hydrogène? L’hydrogène vert, produit par électrolyse de leau – il est nécessaire de séparer lH2 du O avec de l’électricité verte – est le meilleur vecteur d’énergies renouvelables, il est dailleurs le seul moyen de stocker efficacement les énergies renouvelables provenant du solaire, de l’éolien ou de lhydrolien pour être utilisé plus tard et retransformé en énergie électrique. Lhydrogène est un élément naturel qui existe partout sur terre et dans lunivers, cest à la fois l’élément le plus présent et le plus léger qui existe. Il permet également dobtenir un yacht plus léger que si on était en tout électrique car il faudrait beaucoup plus de batteries à bord pour la même autonomie ou puissance, ce nest dailleurs à ce jour pas possible sur cette taille de bateaux. 

Ces yachts écologiques sont prometteurs : en plus de ne rejeter aucun CO2, aucun gaz NOx, pas de mauvaises odeurs, il ne fait pas de bruit et de ne rejeter que de leau, il peut aller à une vitesse de 26 nœuds, ce qui est tout à fait acceptable et impossible en électrique. C’est une véritable liberté que de pouvoir naviguer à cette vitesse sans perturber la faune marine, contrairement aux bruits produits par les moteurs thermiques.  

 

UNE PRODUCTION BIEN PENSEE 

L’entreprise a décidé de travailler avec des écoles qui planchent sur des matériaux recyclés et recyclables pour nos prochains yachts et songe même à utiliser par la suite des matières récupérées en mer. Le 1er The New Era qui sera homologué en décembre n’a pas pu bénéficier de ces avancées mais il possède une technologie innovante dont le REXH2, notre solution hydrogène-pile à combustible marinisée et développée par Energy Observer Developments. Concernant sa fabrication, une grande partie a eu lieu aux chantiers navals de La Ciotat et les finitions ont lieu à Marseille, une production en circuit-court et responsable. 

Chloé Zaied étant marin, elle sait ce qui est indispensable ou non à bord d’un day boat comme le HYNOVA 40: elle travaille depuis des années à offrir une expérience client inoubliable à tous ceux qui souhaitent visiter les calanques, elle connait donc parfaitement les avantages et inconvénients de ces bateaux de 40 pieds pour une balade en mer à la journée près des côtes de la Méditerranée.

 

On sait que bientôt d’autres solutions existeront pour produire de l’hydrogène vert de façon industrielle. Concernant les modes de locomotion en général, nous nous penchons également vers des solutions partagées. Pourquoi ne pas louer son véhicule en fonction de ces besoins ? Ou le partager quand on ne s’en sert pas. Nous vivons dans un monde où tout doit être réinventé et nous devons nous adapter.

 

UNE PRODUCTION BIEN PENSEE

Nous avons demandé à l’équipe d’Hynova Yachts quelle était leur vision du futur de la mobilité. Elle parle d’une « adaptation », elle est en effet aujourd’hui plus que nécessaire. Forcément l’équipe parie sur l’hydrogène vert, celui produit grâce à l’électrolyse de l’eau et des énergies renouvelables. « On sait que bientôt d’autres solutions existeront pour produire de l’hydrogène vert de façon industrielle. Concernant les modes de locomotion en général, nous nous penchons également vers des solutions partagées. Pourquoi ne pas louer son véhicule en fonction de ces besoins ? Ou le partager quand on ne s’en sert pas. Nous vivons dans un monde où tout doit être réinventé et nous devons nous adapter. »

Passer au vert semble plus que nécessaire lorsque l’on observe la fonte des glaces, la disparition de la faune et la flore ou encore la dégradation exponentielle de la couche d’ozone. Selon Hynova Yachts, il faut informer le public au maximum sur les nouvelles possibilités qui s’offrent à lui et continuer à améliorer les process pour toujours proposer des innovations qui permettent de vivre le mieux possible en accord avec des convictions écologiques. Il est possible de faire de nombreuses actions pour avoir un impact réduit dans le monde de l’entreprise, en suivant – comme l’équipe l’a fait – une formation sur le Green IT, qui propose des conseils simples à mettre en oeuvre. 

POUR CONCLURE

Le design et le respect de l’environnement vont de paire : que ce soit dans le domaine aquatique, la mode ou le design alimentaire, tout se doit d’être réfléchi pour ne pas polluer encore plus. Si passer au vert est une démarche qui prend du temps, il ne faut pas oublier que tout est possible : la première esquisse du HYNOVA 40 date d’il y a seulement un an et la société n’existe que depuis dix mois!

 

Show CommentsClose Comments

Leave a comment